Chateauneuf du Pape - Vins - Domaine Les Cailloux - André Brunel

Le domaine

Un peu d'histoire

Vue de Chateauneuf du Pape

Essor de la viticulture en Vallée du Rhône

 

Les premières cultures de vignes datent de la colonisation du littoral méditerranéen par les explorateurs grecs vers 600 av. J.C.

A partir de cette époque et jusqu’à la sécurité apportée par la pax romana, le Rhône a constitué la voie commerciale idéale, la seule constamment opérationnelle pendant des siècles.

La période romaine a vu l’essor de la culture locale afin de subvenir aux besoins des légions de l’Empire, des nombreux colons venus s’installer en Gaule… et des Gaulois eux-mêmes grands consommateurs de leur production nationale.

Nos ancêtres ont ainsi acquis rapidement une grande réputation dans la maîtrise de la vigne (plantation, greffage, taille…) mais ont aussi su apporter leur lot d’innovations techniques, le remplacement de l’amphore par le tonneau en bois n’étant pas la moindre.

Après la chute de l’Empire, c’est l’Eglise qui va contribuer à assurer le maintien sinon l’essor d’une production de qualité. Bénédictins, Chartreux, Templiers, Hospitaliers… bien implantés dans la vallée, reprennent à leur compte la culture de la vigne.

L’arrivée des Papes en Avignon en 1309 va assurer la reconnaissance dans le monde chrétien des vins issus de Châteauneuf du Pape. Résidents pendant plus d’un siècle, ils vont œuvrer à l’agrandissement du vignoble et à sa renommée dans le monde entier.

 

 Anecdote

Les papes souffrant de la chaleur estivale au sein des remparts d’Avignon décidèrent de s’installer en un endroit où le climat était plus frais.
C’est ainsi que Châteauneuf, balayé par le mistral de nombreux jours dans l’année, est devenu résidence d’été des papes, prenant ainsi le nom de Châteauneuf du Pape.
La ville est d’ailleurs de nos jours jumelée avec Castel Gondolfo en Italie, résidence d’été des papes actuels.

 

En 1860, l’épidémie de phylloxera est un coup d’arrêt brutal à l’expansion du vignoble, celui-ci ne retrouvant son niveau antérieur qu’après 50 ans de dur labeur.

De nouvelles techniques d’implantation et de greffe, la recherche patiente d’améliorations qualitatives par la mise en place des premières règles de production, le regroupement autour d’une identité commune… conduisent à la création en 1935 de l’INAO (Institut National des Appellations d’Origine).

 

Anecdote

Ancien pilote de chasse de la Première Guerre Mondiale, le Baron Pierre Le Roy de Boiseaumarié se marie en 1919 avec l’héritière du Château Fortia à Châteauneuf du Pape. Eminent juriste, il va aider les vignerons du cru à refonder le paysage viticole local.
Fondateur du syndicat des vignerons de Châteauneuf du Pape en 1924, il obtient en 1933 un jugement qui définit les caractéristiques de l’appellation Chateauneuf du Pape dont on s’inspirera quelques années plus tard pour fonder le système des AOC (Appellations d’Origine Contrôlée).
Intransigeant en ce qui concernait la qualité du vin de Châteauneuf du Pape, seuls les sols sur lesquels poussaient la lavande et le thym (donc les sols les plus pauvres) pouvaient donner naissance selon lui à un grand vin !