Chateauneuf du Pape - Vins - Domaine Les Cailloux - André Brunel

Le domaine

Cépages

Jeune pousse sur pied de vieux grenache

Les Châteauneuf du Pape sont des vins d’assemblage, c'est-à-dire que plusieurs cépages peuvent être utilisés pour leur élaboration.

 

13 cépages sont autorisés par le décret de l’AOC Châteauneuf du Pape : 8 cépages rouges (grenache noir, syrah, mourvèdre, cinsault, counoise, muscardin, vaccarèse et terret) et 5 cépages blancs (roussanne, clairette, bourboulenc, picpoul et picardan).

D'autres cépages, tels le viognier ou la marsanne, sont autorisés par l'appellation Côtes du Rhône.

Certains sont néanmoins plus utilisés que d’autres.

Cépages Rouges

  • Le Grenache Noir : cépage emblématique des Côtes du Rhône méridionaux (Châteauneuf du Pape, Gigondas, Vacqueyras…), le grenache est vigoureux, fertile et apporte de l’acidité, de la rondeur et des arômes fruités.
  • Le Mourvèdre : ne nécessitant pas beaucoup d’eau, ce cépage s’adapte parfaitement aux climats secs et ensoleillés. Son fort pouvoir antioxydant le rend précieux pour les rosés dont il permet de conserver la fraîcheur.
  • La Syrah : cépage emblématique des Côtes du Rhône septentrionaux (Hermitage, Côtes-rôtie, Cornas), la syrah est caractérisée par une structure tannique importante, une couleur violette profonde et des arômes de fruits rouges et noirs (framboise, cassis) et de poivre.

 

Cépages Blancs

  • La Roussanne : son nom provient de la couleur rousse que prennent les raisins lorsque ceux-ci arrivent à maturité. Ce cépage, délicat et fragile, apporte de l’élégance et de la finesse aux vins. Il se marie parfaitement bien avec la Marsanne.
  • La Marsanne : cépage vigoureux et généreux, la Marsanne apporte de l’onctuosité.
  • Le Viognier : cépage unique du Condrieu et de Château-Grillet, le viognier est caractérisé par des arômes floraux intenses.

 

Anecdote

Plusieurs AOC en Côtes du Rhône (Châteauneuf du Pape et Côte-Rôtie notamment) autorisent l’assemblage de cépages rouges et de cépages blancs pour élaborer les vins rouges.
Cela provient des vignes que nos ancêtres avaient complantées, c'est-à-dire plantées en cépages rouges et en cépages blancs. La récolte se faisant alors en un seul passage, les raisins blancs apportaient de la rondeur et des arômes floraux aux vins rouges.
De nos jours, l’analyse des terroirs ayant beaucoup progressé, les parcelles sont plantées avec le cépage qui leur est le mieux adapté. Les parcelles complantées en rouge et en blanc ont donc tendance à disparaître.